Prendre en compte tous les coûts est essentiel pour comparer les économies potentielles

Le 18/01/2018 à 14:00  

PGC1000, comparé à un modèle tra our un industriel, choisir un instrument de mesure ou de contrôle le mieux adapté à son procédé peut s'avérer assez difficile, car de nombreux critères rentrent en compte. Prenons par exemple un chromatographe en phase gazeuse. Au-delà des performances métrologiques et des autres caractéris-tiques, la durée de vie d'un tel appareil peut atteindre une quinzaine d'années, ce qui a forcément des conséquences sur son efficacité opérationnelle et sa rentabilité économique.

Dans cet article, l'helvético-suédois ABB présente, chiffres à l'appui, ce que peut apporter son chromatographe en phase gazeuse PGC1000, comparé à un mo-dèle traditionnel du marché – les vannes, les détecteurs et les fours d'un tel modèle sont séparés, l'air est exigé et un shelter est nécessaire –, pour optimiser l'efficacité opérationnelle et la rentabilité économique, quand cela est possible sur le plan opérationnel. Parmi les économies de coûts évaluées, on trouve le coût unitaire de l'instrument de mesure, le shelter (y compris les coûts d'ingénierie, d'installation et d'utilités liées au Chauffage,Ventilation, Climatisation [CVC]), le transport domestique et international, la formation, la consommation en gaz vecteur, en gaz étalons et en air, la consommation en énergie, la planification des maintenances et le taux de service, ainsi que les pièces de rechange.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap