Coupler Une Mesure De Co Sur Un Analyseur De O2 À Moindre Coût

Le 01/06/2013 à 14:00  

L'essentiel

Des raisons réglementaires et d'optimisation du process ont imposé à Naphtachimie de mettre en place une mesure du CO au niveau de son vapocraqueur.

La solution développée avec Setnag consiste en l'ajout d'une cellule électrochimique à un analyseur de O2 déjà en place à proximité du four.

Le prototype testé a permis de valider les performances et la fiabilité de la solution, ainsi que les gains économiques et en termes de maintenance.

Dès l'arrivée sur le parking visiteurs extérieur, des panneaux informent de la bonne manière de garer son véhicule, à savoir en marche arrière afin d'être tout de suite dans le bon sens pour partir en cas d'alerte. une fois au poste de garde, chaque visiteur doit avoir visionné un petit film sur la sécurité et porter en permanence sur lui un masque pour être autorisé à continuer son chemin. nul ne peut donc ignorer qu'il entre sur un site où les consignes de sécurité pour la protection des installations et des per-sonnes sont très strictes. nous sommes sur le site pétrochimique de Lavéra, un village à proximité de Martigues (Bouches-du-Rhône), qui emploie plus de 2000 personnes (organiques et sous-traitants) et accueille les entreprises Appryl, Gexaro, inéos, Kemone, naphtachimie, Oxo-chimie et Total Petro-chemicals France ( voir encadré Le site de Lavéra en quelques mots ).

Le cœur de l'entreprise Naphtachimie est un vapocraqueur qui permet d'obtenir, à partir d'une coupe pétrolière, des alcènes mieux valorisés et utilisés ensuite dans la fabrication des matières plastique. Comme tout site pétrochimique, celui de Lavéra est régi par des réglementations strictes en termes de sécurité et d'environnement.

Naphtachimie

naphtachimie est une filiale d'inéos à 50% et de Total Raffinage Chimie France à 50%, à l'instar d'Appryl et de Gexaro, spécialisée dans la production de polypropylènes et benzène. Elle regroupe les différents services (travaux neufs, exploitation des unités, achats, logistique, maintenance) nécessaires au bon fonctionnement de deux lignes de produits (LP): LPO pour le vapocraqueur et LPu pour les utilités alimentant le site. il s'agit d'un procédé pétrochimique qui consiste à obtenir, à partir d'une coupe pétrolière, des alcènes mieux valorisés. « Ce que nous réalisons ici est le craquage d'une charge, le naphta [un liquide transparent issu de la distillation du pétrole, nDLR] et d'autres composés, en une quinzaine de gaz (hydrogène, méthane, éthylène, propylène, butane, butadiène…).Tous ces gaz subissent ensuite une étape de fractionnement/ réaction avant d'être envoyés aux différentes entreprises présentes sur le site pour la fabrication entre autres des matières plastique (polypropylène, polyéthylène…) », explique SergeAllègre, spécialiste Analyseurs chez naphtachimie.

D'un point de vue théorique, la réaction de vapocraquage est une pyrolyse (décomposition thermique) en présence de vapeur d'eau, également appelée vapeur de dilution, et d'hydrocarbures issus du raffinage ou recyclés,conduisant à la formation d'oléfines et aromatiques. Les matières premières principales sont le naphta, une essence légère qui n'est pas directement valorisable en carburant, les composés C4 (butanes, butènes, butadiènes) importés via le complexe de stockage souterrain de Géogaz ou recyclés sur le site (raffinat 2 de l'unité de polyisobutène [PiB] ou C4 du Fluid Catalytic Cracking [FCC] de la raffinerie), le propane recyclé du propylène haute pureté (PHP) et l'éthane recyclé du vapocraqueur.

Le procédé mis en œuvre par Naphtachimie fait intervenir dans la section chaude (la phase de vapocraquage) une série de fours horizontaux et, dans la section froide, une tour de séparation pour fractionner les gaz craqués et obtenir in fine des gaz liquéfiés. La charge composée de naphta, d'éthane et de GPL est d'abord préchauffée par convection, puis mélangée à la vapeur d'eau, l'ensemble étant encore préchauffé. Le mélange passe ensuite dans la zone du four utilisant le principe de radiation.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap