Des protocoles de communication pour l'usine du futur

Le 10/11/2017 à 14:00  

L es réseaux de communication industriels s'étendent de plus en plus et transforment l'industrie, au point que l'on parle de nouvelle révolution industrielle. Qu'on l'appelle «Usine du futur» ou «Industrie 4.0», l'interconnexion est le maître mot de cette tendance. Mais les communications de terrain ne suffisent plus. Les données collectées par les différents systèmes sont précieuses, et les transmettre vers les niveaux supérieurs du réseau peut apporter des avantages en termes de supervision, de maintenance, voire de gestion des stocks. « Les machines ne doivent plus seulement être interconnectées au niveau de la production, mais aussi capables de remonter des informations vers les systèmes de type MES [Manufacturing Execution System ou gestion des processus industriels, NDLR] ou ERP [Enterprise Resource Planning ou progiciel de gestion intégré, NDLR] », commente GregoryThami, responsable du réseau de distribution de HMS.

La collecte de données par un maximum de capteurs et de machines permet de suivre en temps réel l'état d'une production, ou de mettre en place un système de maintenance préventive.

Rockwell Automation

« Il faut ouvrir les informations vers les systèmes informatiques,pour donner de la visibilité en termes de qualité de production,d'indicateurs d'avancement », plaide Jérôme Poncharal, architecte solution automatismes et logiciels chez Rockwell Automation. Cette démarche peut ouvrir de nouvelles opportunités, comme par exemple la personnalisation d'une commande: « si un client veut acheter un modèle de voiture avec des spécifications particulières,comme des rétroviseurs rouges,alors il faudra faire en sorte que les bonnes pièces arrivent au bon moment au pied de la machine »,continue GregoryThami (HMS). L'information proviendra par exemple du système ERP.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap