En route vers la vision 4.0 avec le procédé Chemical Color Imaging

Le 09/09/2016 à 14:00  

Les technologies de vision industrielle se sont considérablement développées au cours des dernières décennies. Partant de caméras en noir et blanc qui exploitent les différences de contrastes pour la détection de défauts, nous arrivons aujourd'hui à la production de caméras couleur de plus en plus précises qui permettent d'identifier d'infimes variations de couleur. Et les systèmes de vision 3D actuels utilisant des caméras couleur produisent des images spatiales de très grande précision des objets analysés. Cependant, tous ces systèmes sont conçus pour l'analyse des surfaces des objets et atteignent par conséquent toujours leurs limites lorsqu'il s'agit d'examiner et de distinguer des objets dont la structure moléculaire est différente ou qui sont sujets à des processus de changement. C'est notamment le cas dans l'industrie du recyclage au niveau du tri des matières plastiques, ou bien encore dans le secteur de l'agroalimentaire où il est primordial de pouvoir détecter le degré de maturité des fruits et légumes et l'apparition d'éventuelles moisissures.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap