Lamesure soustoutessesformes atenusalonàParis

Le 10/11/2017 à 14:00  

A ujourd'hui, plus encore qu'hier, la métrologie, la science et les techniques de la mesure sont des facteurs de réussite indispensables d'une politique industrielle moderne et dynamique.(…) Car chacun d'entre vous sait combien la maîtrise de la mesure est cruciale sur l'ensemble de la chaîne de valeur : de la R&D en laboratoire jusqu'aux contrôles finaux. Nous sommes entrés dans une ère d'innovation à des rythmes jamais vus auparavant, et cette innovation requiert des outils de mesure toujours plus performants et fiables. » C'est en ces termes que Pascal Faure, directeur de la direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l'Économie et des Finances, a ouvert la 18 e édition du CIM.

La rentrée 2017-2018 a donc commencé avec le « rendez-vous incontournable et le lieu unique en Europe » dans le domaine de la mesure, à savoir le Congrès international de métrologie (CIM), organisé par le Collège français de métrologie (CFM) conjointement avec l'édition 2017 du salon Enova P arisde GL events Exhibition, du 19 au 21 septembre dernier, àParis Expo-Porte de

L'éditeur de logiciels Delta Mu a annoncé, en avant-première, la version 6 d'Optimu. La nouvelle interface graphique, plus intuitive avec sa barre de menus, ses fenêtres, ses onglets relookés, apporte des améliorations pour une meilleure utilisation, quels que soient les supports.

Delta Mu

Versailles ( voir encadré page 42 ). Cette édition du CIM a ainsi confirmé sa place européenne avec un mélange équilibré entre des échanges sur les bonnes pratiques de mesure dans le quotidien des industriels et des présentations à caractère plus futuriste liées aux mutations de l'usine du futur.

À côté des sessions académiques sur la débitmétrie («Améliorations récentes de la référence nationale française en micro-débit liquide» du Cetiat, par exemple), sur l'électricité («Modification des unités électriques dans le nouveau Système international d'unités [SI]» du BIPM), les mesures thermiques (poster intitulé «Mesure de la conductivité thermique des liquides: comparaison entre une méthode stationnaire et une méthode transitoire» de Themacs), les cinq premières sessions en termes d'affluence sont la session plénière «Mesurer pour inventer le futur», qui a réuni près de 200 personnes,les sessions «Métrologie 4.0» et «Incertitudes et concepts métrologiques », la table ronde sur la «Déclaration de conformité: nouvelle ISO/CEI 17 025» ( voir Mesures n°897 ) et la session «Flexibilité des mesures optiques ». Les tables rondes sur la «Métrologie pour l'industrie pharmaceutique» et la «Mesure dynamique et Usine du futur» ont, elles, créé des échanges nourris.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap