Le Grand Stade De Lille Bien Supervisé

Le 01/03/2013 à 14:00  

L'essentiel

Plusieurs savoir-faire du groupe Eiffage ont été mis à contribution pour la réalisation du Grand Stade Lille Métropole inauguré le 17 août 2012.

Un logiciel de supervision commun à tous les métiers a été mis place pour la gestion des équipements techniques.

C'est la solution de Codra qui a été retenue car elle correspondait le mieux aux critères de choix d'Eiffage tels que la programmation objet et la prise en charge de la redondance.

En 2011, les Lillois, amateurs de football, n'étaient pas peu fiers. Leur équipe était sacrée championne de France de Ligue 1 devant l'Olympique de Marseille, l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain, grosses cylindrées de la Ligue 1 plus habituées aux titres et aux podiums. Elle remporte même cette année-là la Coupe de France face au club parisien tenant du titre. L'exploit ne fut pas renouvelé en 2012, mais le LOSC termine toutefois à la troisième place du championnat. Il ne s'était pas illustré à ce niveau depuis 1955 année où il remporta la Coupe de France. Un tel renouveau méritait bien un stade digne de ses exploits. Le 17 août 2012, le LOSC inaugurait son nouvel écrin, le Grand Stade Lille Métropole. Il y accueillait l'AS Nancy Lorraine à l'occasion de son premier match à domicile de la saison, comptant pour la 2 e journée de Ligue 1. Cette ren-contre s'est soldée par un match nul et depuis, on ne peut pas dire que ce stade ultramoderne a porté chance aux Lillois qui pointent dans le ventre mou du classement (10 e à la 25 e journée). « Les joueurs sont tellement impressionnés par la beauté et la modernité de leur nouveau stade qu'ils en oublient de jouer », plaisante une jeune lilloise. Il faut dire que cette infrastructure sportive sort du commun sur au moins deux points.

Le toit mobile est composé de deux demi-toitures rigides de 7200 tonnes situées à 31 mètres de hauteur qui se déploient en seulement 30 minutes. La moitié nord de la pelouse est conçue pour se soulever et glisser au-dessus de la moitié sud, mettant à jour en salle de spectacle ou palais des sports. Cette opération, qui met en œuvre 12 vérins pour soulever un plateau de 5000 tonnes et qui exige de nombreuses manutentions et l'intervention de chariots mobiles, ne se fait toutefois pas en moins de 24 heures.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap