Lecobotmarque larobotiqueindustrielle desonempreinte

Le 09/07/2019 à 14:00  

Disponible depuis maintenant une dizaine d'années sur le marché, le robot collaboratif a tracé sa route dans l'industrie. Considéré au départ comme un gadget,celui que l'on appelle aussi cobot n'a pas tardé à séduire par sa capacité à fonctionner sans cage de protection dans le même espace de travail que l'homme. Une véritable révolution en soi dans la mesure où la robotique industrielle avait justement tout fait jusqu'ici pour que l'homme et la machine ne se côtoient pas de près, par mesure de sécurité. Le potentiel des cobots n'a pas échappé longtemps aux ténors de la robotique industrielle traditionnelle.Après une période de quatre ou cinq ans où la cobotique était exclusivement l'affaire de sociétés spécialisées ou de start-up, à l'image d'un Universal Robots qui a lancé ses premiers modèles en 2009-2010, force est de constater que quasiment tous les grands noms de la robotique industrielle proposent aujourd'hui à leurs catalogues une offre en cobots ( voir Mesures n° 909, p.48 ). C'est le cas du Yumi d'ABB, de la gamme CR de Fanuc, de la famille LBR iiwa de Kuka, du Melfa de Mitsubishi Electric, de la série TX2 de Stäubli ou bien encore du HC10 de Yaskawa, pour ne citer que ces quelques exemples. Il faut dire que la cobotique, aujourd'hui régie par des normes spécifiques (TS 15066 et ISO-10218-1, notamment), a commencé à trouver sa place dans l'industrie. En premier lieu dans la production automobile qui fait figure de pionnière en la matière, mais également dans l'assemblage électronique, l'agroalimentaire, la logistique, la pharmaceutique, la cosmétique, la petite mécanique de précision, le dévracage, etc. Bref, le potentiel des cobots est important, d'autant que nous n'en sommes encore qu'au début de l'histoire de la cobotique qui constituera, à n'en point douter, un axe de développement important de la robotique dans les années à venir.

Le cobot se positionnant en complément de la robotique traditionnelle et non pas en substitut, il offre aux spécialistes de la robotique industrielle un complément de gamme idéal qui leur servira de relais de croissance dans les années à venir.

ABB

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap