Les innovations optimisent et sécurisent les procédés

Le 01/05/2014 à 14:00  

L'essentiel

La 27 e édition d'Analyse industrielle est redevenue cette année le rendez-vous de la profession, où visiteurs et exposant sont venus échanger sur les sujets d'actualité.

Et les raisons de développer de nouveaux produits ou d'améliorer des systèmes ne manquent pas: procédés plus complexes à optimiser, réglementations toujours plus strictes.

Côté innovations, les visiteurs ont eu l'occasion de découvrir de nombreux produits, certains même pour la première fois en France.

P reuve d'une certaine reprise à défaut d'une reprise certaine du marché? Résultats des efforts initiés par l'organisateur Info-promotions depuis son rachat en 2011 ( voir Mesures n° 842 )? Date et lieu privilégiés par les visiteurs et les exposants? Ou une combinaison de tous ces facteurs et d'autres encore? Il n'est pas si évident de savoir pour quelles raisons l'édition 2014 du salon Analyse industrielle s'est conclue sur une (très) bonne note, mais le constat est là. La fréquentation au rendez-vous annuel des professionnels de la mesure à l'émission et la détection indus-trielle,delaréglemen-tation, du contrôle de process, des risques industriels, de l'instrumentation et de la microanalyse est en hausse, aussi bien du côté des exposants – avec 52 sociétés au lieu de 36 l'année pré-cédente,– que de celui des visiteurs, soit 1200 personnes contre 1 100 ( voir encadré page 31 ).

« C'est redevenu un vrai salon dans le domaine de l'analyse in d u strielle», faisait d'ailleurs remarquer un exposant. C'est vrai qu'avec une progression supérieure à 40% du nombre d'exposants et le retour d'autres grands noms du secteur, comme le fabricant helvético-suédois ABB et les japonais Fuji Electric etYokogawa, aux côtés des américains Emerson Process Management et GE Measurement & Control, du français Environnement SA, de l'allemand Siemens, etc., les visiteurs d'Analyse industrielle ont eu la possibilité de découvrir de nombreux nouveaux produits, certains étant même présentés pour la première fois en France, en plus d'avoir l'occasion de rencontrer en une seule fois un certain nombre de fabri-cants et de distributeurs.

A l'image de l'analyseur de dioxygène (O2 )LS4000 d'ABB, les utilisateurs recherchent des systèmes analytiques dotés de fonctionnalités assurant notamment la sécurisation des process industriels.

Cédric Lardière

Parmi ces innovations lancées il y a quelques semaines seulement, la série d'analyseursTDLAS (spectrométrie d'absorption à diode à laser accordable) in situ LS4000 d'ABB ( voir Actualités page 6 ) est le parangon des systèmes analytiques de nouvelle génération. Il regroupe en effet des fonctionnalités assurant des performances accrues, une installation et une maintenance simplifiées, la sécurisation des process industriels. « En plus d'être un développement propre, contrairement au modèle qu'il remplacera AO2000-LS25), l'analyseur de ioxygène (O2 )LS4000 se caractérise entre autres par une conception entièrement repensée, avec des boîtiers plus compacts, la présence d'une correction dynamique et automatique de l'influence de la température et de la pression, les agréments ADF Ex d et IECEx », explique Serge Ruspini, responsable Activités Projets Analyse de gaz au sein de la LBU Measurement Products d'ABB France.

Des innovations dans les mesures à l'émission

Sur le stand de Fuji Electric, les visiteurs ont également pu découvrir le dernier-né de la gamme d'analyseurs de gaz à diode laser in situ ZSS. « Disponible depuis le début de cette année, la version CO+O2 est capable de mesurer simultanément la concentration en monoxyde de carbone et le taux de dioxygène. Un certain nombre de fabricants travaillent depuis longtemps sur le sujet, car cette double mesure assure le contrôle optimal d'une combustion dans les milieux et les procédés les plus sévères », rappelle Vincent Meckler, responsable Analyse chez Fuji Electric France. L'un des défis à résoudre porte sur la stabilité des longueurs d'onde, stabilité qui requiert une régulation à des températures différentes au mK près. En plus de la mesure CO+O 2 ,l'analyseur ZSS permet la mesure continue (temps de réponse compris entre 1 et 5 s) de la concentration en HCl, NH3 ,CO, CO 2 ,CH 4 et O2 dans des gaz qui peuvent être humides, corrosifs et chargés en particules solides.

Avec une hausse du nombre d'exposants et de visiteurs, l'édition 2014 du salon Analyse industrielle est redevenue le rendez-vous annuel des professionnels de la mesure à l'émission et de la détection industrielle, de la réglementation, du contrôle de process, des risques industriels, de l'instrumentation et de la microanalyse.

Cédric Lardière

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap