Les intercomparaisons doivent jouer un rôle plus grand dans la qualité

Le 01/05/2013 à 14:00  

Les machines à m esurer tridimensionnelles (mmT), qu'elles reposent sur un principe de fonctionnement optique ou à contact, s'imposent dans l'industrie pour la réalisation et le contrôle des pièces mécaniques, avec une demande de résolution de plus en plus fine. Pour réaliser une mesure maîtrisée, il est impératif de procéder en amont à l'étalonnage de la machine. Rappelons qu'un étalonnage est une opération qui permet,par comparaison à des références (des étalons), de connaître les incertitudes associées aux mesures obtenues par un instrument donné. La connaissance de ces erreurs permet alors, si cela est nécessaire (erreurs observées supérieures aux incertitudes d'étalonnage), d'apporter des correc-tions. Ces erreurs sont généralement comparées aux erreurs maximales tolérées EmT ( Maximum Permissible Error ou mPE) par les constructeurs.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap