Les préleveurs automati ques de dioxines et de furanes sont jugés aptes

Le 01/06/2014 à 14:00  

Les «dioxines» sont des polluants organiques persistants présents dans l'environnement et qui s'accumulent dans la chaîne alimentaire. Ces composés regroupent les dioxines proprement dites (les polychlorodibenzo-p-dioxines ou PCDD) et les furanes (les poly-chlorodebenzo-furanes ou PCDF) dont 17 congénères sont considérés comme particulièrement toxiques. Les installations d'incinération des déchets disposent évidemment de technologies pour maîtriser la combustion des déchets et, ainsi, limiter la formation des dioxines et des furanes. Ces installations bénéficient également d'unités de traitement des fumées efficaces afin de «capter» les émissions de PCDD/PCDF.

L'arrêté du 3 août 2010 relatif aux installations d'incinération et de co-incinération des déchets dangereux et non dangereux confirme la valeur limite d'émission (VLE) pour les dioxines et furanes de 0,1ng/Nm 3 (soit 0,1x10 -9 g/Nm 3 ), mais il impose également le prélèvement et l'analyse en semi-continu des rejets atmosphériques sur des périodes représentatives de quatre semaines. Ces mesures complètent les contrôles réglementaires réalisés semestriellement depuis l'application de l'arrêté du 20 septembre 2002 et qui peuvent être considérés comme peu représentatifs du fonctionnement en continu d'une installation industrielle.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap