Redoublez de précautions avec les détecteurs de HF !

Le 01/09/2014 à 14:00  

Le fluorure d'hydrogène (HF) est un gaz à surveiller comme le lait sur le feu à plus d'un titre. Il s'agit d'un gaz très corrosif et très toxique –sa valeur limite d'exposition (VLE) n'est que de 3ppm–, son utilisation est répandue dans les industries. La détection du HF a donc un rôle important à jouer dans les mesures de maîtrise des risques (MMR), également appelées barrières de sécurité… si tant est que les exploitants de site industriels et les utilisateurs puissent avoir confiance dans ces appareils. C'est dans cette optique que l'Association des exploitants d'équipements de mesure, de régulation et d'automatismes (Exera) et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) ont mené une campagne d'évaluation sur les performances de cinq détecteurs de HF de marques différentes. Les résultats des tests réalisés en laboratoire ont révélé quelques (mauvaises) surprises.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap