Une station française surveille une plate-forme offshore en Australie

Le 01/04/2014 à 14:00  

Le savoir-faire français peut s'exporter bien au-delà des frontières hexagonales… jusqu'en Australie par exemple. C'est ce que peuvent confirmer les dirigeants de la PME Mesure et contrôle industriel (Meci), un fabricant spécialisé dans les solutions de comptage transactionnel de gaz et liquide (C ountum Group ; voir Mesures n° 861 ). Dans le cadre du projet Ichthys, le français a en effet remporté en 2013 le contrat pour la fourniture d'une station de comptage export sur une plate-forme de production offshore de gaz naturel au large des côtes australiennes. Ce projet, du nom d'un champ gazier situé à environ 820 kilomètres au sud-ouest de Darwin (ville du Nord-Ouest de l'Australie, dans les territoires du Nord), est une joint-venture entre l'entreprise Inpex, qui en est l'exploitant, le groupe français Total et les filiales australiennes de Tokyo Gas, d'Osaka Gas, de Chubu Electric Power et deToho Gas.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap